cendres.net

Duong Tam Kien
Architecte de l'information
Sociologue

Sélection Top 6(x5) Livres 2007

03.01.2008

Une année spécialement fournie en lecture, d'autant plus qu'une bonne moitié était consacré à la constitution de ma bibliographie de recherche. Pourtant je n'ai pas démordu de mon ratio 1 roman pour 1 livre scientifique. Cette année je rajoute aussi les livres d'informatique et de design. Histoire de ne pas laisser tout ça dans un carnet de lecture, voilà une sélection : 1 selectionné pour 6 nominés.

Globalement deux critères ont joué un rôle dans la sélection : la représentativité par rapport à ma recherche (et donc quelque part les influences importantes) ainsi que les ouvrages qui peuvent également faire figure d'introduction ou de découverte d'une discipline.

Les résultats après la coupure.

N.B : On va dire que les livres se faisant suite ne comptent que comme un.

h3. Philosophie et linguistique

h4. La crise de la culture (H. Arendt)

Cité Hannah Arendt comme source d'inspiration philosophique ne devrait pas être une source d'ennui pourtant le milieu universitaire français à développer un étrange refus d'incorporer cette auteure à son corpus canonique. Dans le même style, vous pouvez aussi essayer de parler de Walter Benjamin mais il faut se préparer à esquiver les différentes attaques sur la sériosité de ces auteurs.

La crise de la culture est pourtant un ouvrage majeur dans la compréhension historique et philosophique de la théorie politique. Il me semble pas y avoir de travaux proposant une explication aussi claire et simple des thèmes fondateurs de la vie politique. Ici, il est plus question d'une division qui règne dans nos vies quotidiennes et qui collent de près à nos manières de pensées qu'ils peuvent parfois paraître évident. Le regard d'Hannah Arendt est intéressant car il fait recadre des notions comme celle d'autorité dans leur contexte historique. Avant de s'attaquer la dimension psychologique (et ainsi précédé la lecture de Etudes sur la personnalité autoritaire (T. Adorno), il m'a semblé salvateur de voir comment le positionnement par rapport au schéma banal de l'ordre s'ancrait dans un univers de pratiques en mobilisation permanente.

h4. Les autres nominés

  • Acts of meaning (J. Bruner)
  • The will to believe (W. James)
  • Pragmatics (S. Levinson)
  • Le sens littéral. Langage, contexte, contenu (F. Recanati)
  • Essais esthétiques (D. Hume) : sans doute pas le plus transcendant, ni le plus créatif ou le plus “puissant” mais bizarrement celui qui fait sans doute le plus voir le rapport entre une philosophie et une manière de lire les choses de la vie.

h3. Linguistique, sociologie et anthropologie

h4. Surveiller et punir (M. Foucault)

Les vainqueurs des parties universitaires sont un peu les has-been du milieu. Il paraissait donc que Foucault était démodé et dépassé. Mea culpa, j'ai beaucoup parlé et discuté de Foucault grâce aux critiques et aux commentaires ; c'est d'ailleurs un sport partagé par mal des personnes qui en parlent. Lire Surveiller et punir est certainement le meileur moyen de découvrir le génie au moins littéraire de Foucault. Quoi que l'on pense de la théorie, il faut au moins lire cet ouvrage pour voir à quoi ressemble un bel essai socio-historique la genèse et la mise en place du dispositif généralisé de contrôle qui gouverne nos sociétés.

h4. Les autres nominés

  • Les philosophes : vie intime (P. Riffard) : Certainement le livre qui se rapproche le plus de d'une vraie sociologie ou étude de la philosophie (rien à voir avec le livre d'Habermas par exemple)
  • Growing artificial societies/Generative social sciences (J. Epstein) : Les livres indispensables à ceux qui veulent s'initier, découvrir ou faire découvrir des approches multi-agents et des simulations d'intelligence collective.
  • Cities and Complexity (M. Batty)
  • L'empire rhétorique/La nouvelle rhétorique (G. Perelman)
  • Etudes sur la personnalité autoritaire (T. Adorno) : J'avoue que j'ai profité de la sortie de l'édition française pour le lire pendant les élections ce qui n'a fait qu'augmenter le “plaisir” de lire cet ouvrage d'Adorno et les bons côtés de la théorie critique.

h3. Romans h4. Une adoration (N. Huston)

C'est un peu la surprise de l'été. Je ne pensais pas avoir le temps de lire un roman pendant l'été à cause de diverses charettes, je pensais partir avec un livre léger dans mes bagages et je me suis retrouvé avec un sacré coup dans le bide en plein milieu d'une semaine ensoleillé. Bien content de ne pas revivre l'expérience C&C (= Un été, 1 semaine de congé, Pas de colocs depuis 3 semaines, vie nocturne et Crime et Chatiment précédé, suivi, emmellé de Kierkegaard).

Ce livre est tout bonnement un incontournable de la littérature francophone contemporaine. Tous les ingrédients d'un bon roman sont réunis : des modalités narratives vertigineuses où la chorégraphie des voix ressemble à un veritable spectacle, une profondeur des personnages qu'on regrette de ne pas connaître en vrai, un regard sur les temps de la vie et le chaos des collisions existentielles.

Les autres romans de Nancy Huston sont également à lire (même l'été).

h4. Les autres nominés

  • Les chroniques du disque-monde (T. Pratchett) : Du très bon et du très lourd qui mérite sûrement tout le culte associé ; j'aurais seulement dû éviter d'en lire 3 en moins d'une semaine et friser l'indigestion.
  • Pensées secrètes (D. Lodge) : Moins bon que ces précédents mais peut être le plus complet.
  • L'homme-dé (L. Reihnhardt)
  • Kafka sur le rivage (H. Murakami)
  • The picture of Dorian Gray (O. Wilde) : Je lis peu de romans classiques mais celui-là valait le détour.

h3. Graphisme

h4. Information architects (R. Wurman)

L'ouvrage est difficilement trouvable en librairie mais il est à consulté pour toute personne qui s'intéresse au rapport entre esthétique visuelle et information. De quoi voir d'un autre oeil tous les schémas, diagrammes, cartes et autres outils de communication de l'information qui grouillent dans notre environnement et qui sont le fruit d'un travail souvent mal reconnus. Ce livre est idéal pour comprendre et découvrir les métiers qui sont liés au pendant graphique du design de l'information mais aussi à reconnaître toute la créativité nécessaire pour mêler sens et esthétique.

h4. Les autres nominés

  • Patterns (? le livre est introuvable quelque part au bureau) : Idéal pour tous ceux qui cherchent des idées de motifs génératifs à coder ou pour les concours entre collègues de graphisme by script. Ok sur ce coup là je suis souvent seul.
  • “Les éditions pyramid”:http://www.pyramyd-editions.com/ Une partie croissante de mon budget acquisition est entrain de partir chez eux. Vivement les prochains numéros d'“Emergence”:http://www.pyramyd-editions.com/index.php?collec=3
  • Pictograms, Icons & Signs: A Guide to Information Graphics (R. Abdullah et R. Hubner)
  • Envisioning Information (E. Tufte)
  • Designing interactions (B. Moggridge)

h3. Informatique et méthodologie de développement

h4. About Face 3. The essential of interaction design (Cooper et al)

Il y a des livres comme ça qu'on voudrait pouvoir poser au milieu de l'open space et déclarer que ça sera la nouvelle bible en ce qui concerne le développement, l'érgonomie, la conception du travail, son organisation etc. Ce livre est de ce genre : sacré. Il pousse le langage du design d'interface à un niveau analytique en engageant une discussion raisonnée sur les concepts et la pratique des interfaces vécus par les usagers. Plus complet que The Elements of User Experience de J. Garrett (que l'on offrira plus volontiers aux collaborateurs pour donner un point de vue synthétique sur l'organisation moderne du travail en développement web), About Face 3 pose les bases d'un langage pour parler de la construction d'applications et du système d'éléments visuels et interactifs associés aux paradigmes actuels.

h4. Les autres nominés

  • Pratices of an agile developer (V. Subramaniam et A. Hunt)
  • Agile development with Rails, 2nd ed. (D. Thomas et D. Heinemeier Hanson)
  • Pragmatic version control using Subversion (M. Mason) : Il a les qualités et les défauts des bouquins d'informatique (ce point mérite plus de détails) mais il m'a été bien utile pour faire la transition par rapport à CVS et je le recommande à toutes les personnes qui veulent partir du bon pied avec les systèmes de versionning et subversion. Oui, C'est le 3ème bouquin de chez “The Pragmatic Programmers”:http://pragprog.com/ mais leur livre valent la peine d'être lu et de peupler les maigres étagères des bibliothèques des bureaux d'informatique.
  • The laws of simplicity (J. Maeda)
  • In the bubble (J. Tackhara)

h3. En passant

Oui ça fait beaucoup de vrai papier et des vrais arbres qui prennent maintenant le chemin de mes étagères. Certains de ces ouvrages ont été consulté en bibliothèque mais je regrette de n'avoir trouvé peu en version électronique. Surtout que je me pose actuellement la question du papier électronique au moins pour ce qui concerne les articles mais je n'ai trouvé aucun retour ou récit de personnes ayant tenté les articles scientifiques sur un outil comme le “Cybook Gen 3”:http://www.bookeen.com/ et “l'Iliad”:http://www.irextechnologies.com/ reste définitivement trop cher.